La Botte des Sept Lieues

Blog fourre-tout, mais surtout cuisine.

dimanche 14 janvier 2007

Succulents moelleux au chocolat

J'ai fait hier de succulents moelleux au chocolat. J'ai trouvé la recette dans un vieux numéro de Femme d'Aujourd'hui chez la maman du chéri, il y avait même une photo ô combien allèchante. En rentrant en Angleterre, j'ai donc ramené dans mes valises du bon chocolat pâtissier en vue de préparer ce dessert gourmet.

p1010116

 

Je vous entends déjà réclamer la recette, tapant du pied dans la cuisine et agitant le fouet électrique. Il vous faudra, dans votre fridgidaire, les ingrédients suivants (pour 8 succulents moelleux, et sachez qu'il faut les manger dès qu'ils sont cuits):

  • 40g de cacao amer en poudre (mon chéri trouvait que ça manquait de sucre donc si vous avez quelques becs sucrés à votre table, vous pourriez tenter du cacao sucré)
  • 40g de sucre
  • 90g de poudre d'amandes (perso, je n'avais que des noisettes et je pense que j'aurais moins apprécié avec des amandes. Les noisettes donnent un petit côté "rustique")
  • 50g de farine
  • un demi sachet de levure chimique (ou 1cc)
  • 40g de beurre
  • 20cl de crème fraîche à 15% (j'ai pris de la crème de soja et je suis sûre que pour le beurre vous pourriez aussi employer du végétal, pour les allergiques ou bio-bizarres parmis vous)
  • 2cc de cannelle en poudre
  • 3 oeufs, jaunes et blancs séparés (mais si j'étais vous j'attendrai de les séparer, ça vous évitera p'têt bien un peu de vaisselle)
  • 8 grands carrés de chocolat (et j'insiste sur grands)
  • 1 pincée de sel

Franchement, c'est une recette rapide, alors ne faites pas comme moi, allumez le four tout de suite: 180°C (thermostat 6). Huilez 8 ramequins ou pas, c'est tout aussi drôle de gratter l'intérieur avec sa petite cuillère parce que c'est tellement bon qu'on veut récupérer chaque micro-miette (pourquoi le ramequin il peut la garder et pas moi, d'abord?). Mettez le beurre à fondre à feu doux (ça vous évitera de devoir chercher l'extincteur parce que vous l'avez oublié).

Dans une terrine, un saladier, la baignoire (hmmm c'est peut-être trop grand ça?), mélangez cacao, sucre, poudres d'amandes/noisettes, cannelle, farine et levure. Ajoutez la crème, le beurre, et les jaunes d'oeufs (c'est la que vous cassez direct les oeufs au dessus d'un bol, UN!, et que vous mettez directement les jaunes dans le saladier/la terrine/la baignoire/... donc vous ne salissez qu'un bol pour les blancs alors que si vous les aviez séparé au début vous en auriez salis deux! M'enfin bon, ceux qui ont un lave-vaisselle ne peuvent pas comprendre....). Remuez (càd sortez votre batteur électrique high tec et battez moi ça à full puissance) pour obtenir une pâte lisse et homogène. Si on est pas sûr de ses proportions (qui a dit que j'avais une balance?), on goûte, et même si on est sûr, on a le droit d'être gourmand non? C'est la cuisine de qui, d'abord?

Montez les blancs en neige bien ferme (c'est marrant, on nous dit jamais de les monter en neige raplapla) avec la pincée de sel et incorporez-les délicatement à la préparation (Hep! On lache ce mixer tout de suite et on empoigne délicatement sa cuillère en inox!). Remplissez les moules au deux tiers (à nouveau, c'est pas de la blague, ça gonfle à la cuisson ces petit machins-là), placez un carré de chocolat dans la pâte et faire cuire au four 15 à 20 min. Alors moi je m'étais dit, beuh si le chocolat reste en surface, il va cramer et avoir un sale goût, je vais me te l'enfoncer avec un cure-dent. Eh ben le chocolat il était tout au fond à la fin de la cuisson, alors si vous voulez tester et ne pas l'enfoncer, dites-moi ce que ça donne!!

Ca se mange tiède, alors sortez moi ça du four, posez-les sur les assiettes de vos convives qu'ils admirent l'allure de soufflé de vos moelleux (ça retombe vite, exactment comme des soufflés aussi) et le temps que tout le monde soit servi, les 5 min règlementaires de refroidissement devraient être écoulées. Vous vous rappelez que j'avais dit que ça se mangeait dès qu'ils sont cuits? En effet ça ne se conserve pas ces petites gourmandises, enfin si, ça se conserve, mais attendez ne serait-ce qu'un jour (ou pire: une nuit au frigo!) et votre moelleux n'aura plus rien de moelleux, le carré de chocolat du fond étant redevenu aussi dur que lorsque vous l'avez sorti de son papier d'alu.

Sur ce, je vous laisse, promis, je ferais une photo la prochaine fois que j'en fais.

Posté par Pernille à 18:52 - Desserts - Permalien [#]