La Botte des Sept Lieues

Blog fourre-tout, mais surtout cuisine.

samedi 24 février 2007

Un petit jogging sous le soleil de février

BasketsBoueusesJe suis toute seule ce week-end. J'en profite pour ne rien faire. Ou plutôt si, ma dose de lumière du jour et d'air frais. J'ai acheté des Nike Free dernièrement, ces baskets qui donnent la sensation de marcher et courir pieds nus. Elles sont très confortables à part une petite couture, sur l'intérieur du pied gauche, qui m'égratigne.

Ce matin donc (enfin, ce "matin" - à 11h24) j'enfile mes baskets pour un petit jogging, profitant d'un petit rayon de soleil. Je me suis dit: je pars pour la longue route toute droite, à travers les champs. Celle qui passe au-dessus de l'autoroute mais on peut la quitter juste avant par un de ces "footpaths" typiquement anglais (ils ont un système bien particulier pour passer les clôtures, je vous montrerai). Ce footpath passe à travers un champ bovin puis un champ ovin -je le sais parce que j'y suis passée en été mais là il n'y avait pas d'animaux- avant de croiser la voie ferrée et de débouler sur une piste cyclable/piétonne. Je m'élance donc au dessus de cette clôture. Il faut savoir que le footpath n'est pas tout tracé ici, peu de
gens l'emploie à mon avis donc c'est franchement juste des passages de clôture ici et là, le reste est une traversée épique de prairies. J'atterris dans l'herbe, sur le sol mou et spongieux. Je progresse, je m'avance, hmmmm..... de plus en plus spongieux et imbibé tout ça. Mais je fonce, j'écoute les Ogres de Barback, alors je suis heureuse de marcher dans l'herbe, je rayonne d'être à l'air frais, j'inspire à plein poumons... les gaz de l'autoroute toute proche. La première prairie à moitié traversée, je m'enfonce de plus en plus, mes baskets sont déjà bien boueuses et là, la flaque dissimulée, je sombre, j'ai les baskets pleines d'eau! Je grogne quelques instants mais les Ogres remettent tout ça en perspective et j'arrive à la voie ferrée les pieds tout boueux jusqu'aux chevilles. J'entends le "flotch flotch" de l'eau dans mes chaussures. Je devrais faire le poirier pour la sortir de là. Finalement, même avec de l'eau dans les baskets, la course pour rentrer à été assez agréable. J'avais juste un peu froid aux pieds, à cause de toute cette aération dont Nike se vante.

BasketsLacetsBasketsLacets2

Forcément en arrivant à la maison, j'avais bien faim et j'ai mangé des restes d'hier avec une petite salade de graines germées à la vinaigrette balsamique-sauce soja (miam!) et pour finir, une de ces mousse au chocolat tofutisée, arrosée de crème soja. Il faut que je vous parle de cette crème soja, c'était un vrai régal! Un peu sucrée, bien épaisse, vraiment délicieuse pour contrecarrer le goût fort et amer du chocolat.

SojaSanne

Posté par Pernille à 15:13 - Non Food - Permalien [#]