La Botte des Sept Lieues

Blog fourre-tout, mais surtout cuisine.

dimanche 24 juin 2007

Maduros à l'huile d'olive et soufflés à la roquette

Bananier

Ici au Pérou, on voit des bananiers le long de la route, dans des jardins privés, et dans les parcs (et aussi plein de coccinelles volkswagen). On a la banane! Enfin, moins que l'avocat, l'ananas ou la pomme de terre. J'avais ramené du marché écologique la semaine passée, 2 grosses bananes plantains que j'ai laissées mûrir toute la semaine, pour qu'elles deviennent plus sucrées. Elles sont passées du vert (pas assez mûres) au jaune (mûres) puis au noir (trop mûres). Le degré de maturité indique si on peut la manger crue (seulement quand elle est sur-mûre) et le goût sucré augmente avec la maturité. Ma façon préférée de cuisiner des bananes plantains est d'en faire des Maduros - tranchettes d'un centimètre d'épaisseur, poêlées dans l'huile d'olive et salées. Traditionellement, les maduros sont poêlée dans de l'huile de plantain pas dans l'huile d'olive, mais c'est nettement plus difficile à trouver au supermarché. Attention, il vaut mieux utiliser des plantains peu mûres pour que ce ne soit pas trop sucré.

Plantains

J'avais aussi ramené dans mon sac plastique apporté de la maison (parce que nous, du plastique, on en veut le moins possible), de la roquette. Mais vous imaginez comment, une semaine après, ma roquette est toute flétrie: pas moyen de manger ça en salade. En plus, elle est tellement poivrée qu'elle donne le hoquet à mon chéri. Je tiens la solution: un soufflé pardi. Et ni une ni deux, j'avais sorti mon batteur électrique.

Souffle

Soufflés à la roquette (pour 2)

  • 2 oeufs, blancs et jaunes séparés
  • 1 grosse poignée de roquette  (sans grosse tige)
  • 1 grosse CS de parmesan râpé
  • 1 CS de farine
  • 2 CS de lait
  • un demi oignon blanc, en petits cubes
  • Beurre pour beurrer les ramequins
  • Chapelure

Préchauffez le four à 400ºF/200ºC. Faites revenir l'oignon à la poêle, jusqu'à ce qu'il soit bien doré. Battez les blancs en neige avec une pincée de sel. Ajoutez-y les jaunes, le parmesan râpé et le lait. Hachez grossièrement la roquette et incorporez-la au mélange avec la farine. Finalement rajoutez l'oignon cuit.

Beurrez 2 petits ramequins et "enchapelurisez"-les (comme on enfarine, moi j'enchapelure). Ça permet au soufflé de ne pas retomber trop trop vite à la sortie du four (et les miens ont bien gardé leur gonflant). Versez la préparation dedans et enfournez pour 10-15 minutes.

Souffle2

Cette recette est adaptée de la démonstration de cuisine sur les empanadas et gâteaux salés de Nadia de Becerra, à laquelle j'avais assisté il y a un mois. Nadia nous a appris que le soufflé est un plat fait de 4 ingrédients clés:

  • la saveur (épinards, poulet, fromage, le goût de votre soufflé quoi),
  • les oeufs (blancs en neige + les jaunes),
  • le fromage (qui apporte de la graisse),
  • la salsa blanca (en gros, un liquide assez épais, mois j'ai utilisé farine + lait).

De plus, il faut compter 1 oeuf + 100g de légumes + 10g de fromage + 20ml de sauce épaisse par personne.

Posté par Pernille à 21:30 - Sur le pouce - Permalien [#]