La Botte des Sept Lieues

Blog fourre-tout, mais surtout cuisine.

lundi 17 décembre 2007

Assortiment de desserts sucrés ou comment faire hommage à la pâte sucrée de Fanny

Imaginez-vous: vous partez dans 5 jours pour fêter Noël et Nouvel An en Europe, un voyage de plus de 3 semaines. Ceci est une bonne occasion de débrancher le frigo et de ce fait, de le vider, lui et son congélateur intégré. Oui il va falloir le laver, même le bac à oeufs, oui l'eau de décongélation va se répandre sur le carrelage de la cuisine, oui on ne peut pas raisonnablement utiliser un demi kilo de pâte de piment extra forte en moins de 5 jours et il faudra donc s'en débarasser. Mais ce serait là un beau cadeau à l'environnement que vous feriez. surtout que c'est le Pérou ici, et que les frigos n'y sont pas économes en énergie (et puis quoi encore??).

Alors, en avant le vidage de frigo et de congélo. C'est en ouvrant grand la porte du compartiment 3 étoiles du frigidaire que vous vous apercevez que vous avez encore 2 pâtes sucrées qui s'ennuient dans votre congélo et vous ne pouvez vous résoudre à les jeter, triste sort pour ces petites merveilles de pâtisserie, puisque ce ne sont pas n'importe quelles pâtes sucrées, non, ce sont des pâtes sucrées de rang aristocrate, sorties tout droit de la bible pâtissière Foodbeam, écrite par Fanny elle-même. Fanny qui? Fanny de Foodbeam, bande d'ignorants.

Tartlets3

Il va falloir faire preuve d'une imagination sans limite pour utiliser une telle quantité de pâte. Il reste bien une barre et demie de chocolat belge pâtissier, on ne va pas l'abandonner lui non plus. Et puis il y a des graines de sésame, un petite poignée d'amandes et quelques fruits achetés chez le marchand ambulant de l'avenida Larco. Hmmmm... Profonde phase de réflexion sur soi-même. Tourbillon d'idées toutes plus saugrenues (ou alléchantes?) les unes que les autres. Lançons-nous? Lançons-nous.

Biscuits au chocolat, parce que les sablés le valent bien.

Mélangez 1/3 de la pâte sucrée de Fanny avec 60g de chocolat noir pâtissier belge Callebaut (mais comment caser autant d'adjectifs dans une phrase sans y perdre son latin?) hâché grossièrement parce qu'on a pas que ça a faire. Abaissez la pâte sur 1-1.5cm, dépendant de la taille de vos copeaux de chocolat et découpez des ronds. Enfournez 10-15 min à 180ºC.

Biscuits

Tarte tatin sans artifice.
Faites revenir 3 grosses pommes, pelées, épépinées et coupées en cubes, dans 40g de beurre, 2 CS rases de sucre blond et 2 CS rases de cannelle en poudre, ce pendant une quinzaine de minutes jusqu'à ce que les pommes fondent sous la dent mais ne soient pas (tout à ait) en compote.
Abaissez 1/4 de la pâte sucrée comme vous pouvez parce qu'elle est bien fragile, la chipie.  Versez les pommes dans un plat à gratin pas trop grand, saupoudrez d'amandes mondées, concassées et grillées à la poêle (mais si vous oubliez, on ne vous en voudra pas) et recouvrez du voile de pâte capricieuse, même que si elle se déchire c'est pas grave, colmatez, parce qu'après 25-30min de cuisson à 180º, la surface de la tatin ressemblera plus à la topographie boursouflée de l'île aux champignons géants de Tintin qu'à une pâtisserie haut-de-gamme. Oui, oui, Tintin de Hergé, vous suivez, c'est bien.

Tatin

Tartelettes fruitées parce que là, il faut vraiment liquider cette pâte sucrée.

Il vous reste très exactement 1/3 x 1/4 soit 1/12 de pâte, et vous ne pourrez pas en faire grand chose à moins que ce ne soit quelque chose de miniature.

Abaissez ce qu'il vous reste de pâte et découpez des cercles à l'emporte-pièce, de taille proportionnelle à l'intérieur de vos moules à tartelette fois deux au carré sur racine de pi. Si, si, j'vous assure! Garnissez les tartelettes de ce que vous avez sous la main, dans mon cas: banane/chocolat et mangue fraîche, trop savoureuse en cet été péruvien qu'on a attendu longtemps. Saupoudrez d'amandes mondées concassées grillées (vous connaissez la chanson) ou de graines de sésame rôties (ou les deux!). Enfournez, disons 15 minutes à 180ºC.

Tartlets1Tartlets2

Et hop, à qui l'assortiment de desserts trop créatifs qu'on aurait bien fait ça comme activités parascolaires quand on était au lycée et qu'on rêvait de blogger, même si les blogs n'existaient point encore?

Au goûtage, point de recrachage: la tartelette à la mangue tant redoutée était excellente, celle banane-chocolat, bien que plus pesante, n'en était pas moins délectante, et les biscuits étaient des petits ronds de plaisir, sablés comme il faut, avec le chocolat où il faut. La tatin, je vous en reparlerai plus tard, Madame s'est mis au frais en attendant son heure.

Posté par Pernille à 00:15 - Bouchées sucrées - Permalien [#]